Introduction

Bienvenue dans cette troisième partie : Authenticité : agir en congruence.

Congruence : fait de s'ajuster parfaitement. C'est quand tout s'imbrique de manière juste. On est bien dans son corps, ses pensées et ses paroles.

“Le bonheur est l'harmonie entre ce que nous pensons, ce que nous disons et ce que nous faisons” Gandhi

(spoiler, tu reverras cette citation une deuxième fois parce qu'on l'aime vraiment beaucoup)

Par exemple, quand on signe un partenariat avec une personne et que l'on se sent pleinement aligné. Par exemple, quand on rejoint un nouvel emploi et que l'on s'y sent bien, à sa place.


Rappelle-toi, dans la première partie de définition de l’optimalisme, nous avons vu que deux autres aspects importants sont :

  • Aller de la convention à l’authenticité : s’écouter pour savoir ce qui est important pour nous, assumer et bien vivre nos singularités, même si elles sont différentes de la norme
  • Aller de l’isolation en cas de mal-être à la vulnérabilité, et avoir conscience de notre humanité commune (tout un chacun rencontre régulièrement des obstacles)

L’authenticité est en effet une part importante pour être imparfait.e et optimaliste. Quand on est à l’écoute de soi, que l’on connaît ses valeurs, qu’on ose partager ses difficultés et s’ouvrir, on est plus bienveillant avec soi et les autres.

Au programme : on combine de l’introspection et de l’action avec notre chercheuse préférée : Brené Brown. Puis, un exercice qu’on adore pour trouver nos forces dans le regard des autres, et un défi hors de sa zone de confort tout en musique ! C’est parti !

« Sois qui tu es et dit ce que tu ressens parce que ceux qui jugent ne compte pas et ceux qui comptent ne jugent pas.» Le chat chapeauté – Dr. Seuss.-

Discussion

0 comments